Des Napolitains à la découverte de la Normandie

Par défaut

Du 1er au 9 avril 2017, une vingtaine d’élèves napolitains a été accueillie par des élèves de 1ére et Tle LV2 et LV3 Italien du Lycée Jean Guéhenno. Ce séjour faisait suite au voyage des Flériens à Naples du 4 au 11 mars.

Au cours de la semaine, les jeunes Italiens ont rédigé un article sur leur semaine en Normandie.

Notre séjour en Normandie

Mercredi, 5 avril 2017

BONJOUR A TOUS , C’EST L’ITALIE QUI PARLE !

Notre école de Naples, qui s’appelle « Mario Pagano » (Institut technique et linguistique) a organisé avec le lycée de Flers Jean Guéhenno un échange culturel pour nous permettre de vivre une expérience incroyable et pour nous faire connaître de nouveaux lieux et une nouvelle manière de vivre.

Pendant cette aventure, nous avons apprécié la compagnie de Madame Fusco et Madame Iacono et la bienvenue de Madame Ruppé, de nos correspondants français et de toute l’école. Lire la suite

Publicités

Coluche au Lycée Jean Guéhenno

Par défaut

 

Les 23 et 24 mars des élèves bénévoles étaient installés dans le hall du LGT et au lieu de vie de la SEP pour une collecte en faveur des Restos du Cœur.

Petit rappel, les restos du cœurs sont une association caritative fondée en France, par Coluche en 1985. Chaque année le groupe « Les Enfoirés » composé de plusieurs artistes récolte des fonds pour Les Restos du Cœur.

« On fait ça pour aider les personnes démunies » nous ont dit 3 élèves bénévoles. Pour eux, les bénévoles des Restos du Cœur « sont des modèles et des exemples pour tous ». La classe de 2nde ACGA (Accueil Gestion Administration) a voulu faire passer un message à leurs camarades : « Au lieu de gaspiller, donner pour les personnes qui en ont besoin car ça peut arriver à tous d’avoir besoin d’un peu d’aide ».

Et n’oubliez pas « On compte sur vous ! »

L’équipe du journal

 

Voyage en Italie des Secondes et Premières L

Par défaut

47 élèves de Secondes et 2 elèves de Premières L sont partis du 20 au 24 Mars 2017 en voyage scolaire à Rome accompagnés de 5 enseignants (Mmes Bénard, Sallent, Souty, Rialot) et Mr Rivrain.

Après une journée et une nuit dans le bus ils ont pu découvrir la Ville Eternelle. Le mardi nous avons visité la Rome Antique : le Forum Romain, le Palatin, le Colisée et les Thermes de Caracalla. Le mercredi les élèves se sont rendus au Vatican, sur la place St Pierre et au Chateau St Ange. Le jeudi nous nous sommes baladés dans la vieille ville de Rome, allant de places en places (Fontaine de Trévi, place d’Espagne), achetant nos derniers souvenirs. Retour en bus le vendredi à Flers.

Devant les Thermes – © J.Sallent

                                                                                                                                                   L’équipe du journal

Une visite au royaume du biscuit

Par défaut

Le mardi 7 mars, le groupe de PFEG (Principes Fondamentaux de l’Economie et de la Gestion) accompagné par Madame Jamet et Madame Bourdain s’est rendu à la biscuiterie de Lonlay L’Abbaye dans le but de découvrir le milieu du travail dans une entreprise.

Une vingtaine d’élèves était divisée en deux groupes. Pendant la visite les lycéens ont posé des questions aux hôtesses, employées de la biscuiterie concernant le fonctionnement, le coût des machines.

Les sablés, les biscuits stars de la biscuiterie – © J. Leroy

Ils ont pu voir les énormes machines qui servent à fabriquer les biscuits, les cuire puis à les emballer. Tout d’abord, la pâte est pétrie dans d’énormes bols accompagnés de fouets, puis la pâte est déposée sur un tapis roulant et elle prend sa forme grâce à de grandes empreintes sur des rouleaux en bronze. Puis les gâteaux passent à la cuisson dans des fours qui peuvent atteindre 310°C. Les élèves ont pu aussi découvrir les nouveautés de la biscuiterie, comme les gâteaux apéritifs ou les gâteaux acidulés en formes de « smileys ».

L’équipe du journal

Orsay : De la gare au musée

Par défaut

Musée d’Orsay ©Wikipédia

Auparavant destinés à l’accueil de voyageurs en tant que gare durant 39 années, les bâtiments ont changé de destination en 1986 sur décision du président de la République Valéry Giscard D’Estaing afin de devenir un musée consacré à la création artistique occidentale de 1848 à 1914. Le visiteur peut y découvrir des collections d’une grande richesse dans les domaines de la sculpture, de la photographie, des arts décoratifs sans oublier la peinture à laquelle le musée doit ses lettres de noblesse.

Focus sur une œuvre du musée :

Renoir, Bal du moulin de la galette, 1876

Bal du Moulin de la galette ©Wikipédia

Le Bal du moulin de la galette de Renoir est l’un des  chefs-d’œuvre les plus célèbres de l’impressionnisme.

La peinture représente un dimanche après-midi typique au Moulin de la Galette, dans le quartier de Montmartre, à Paris. Vers la fin du 19e siècle, les Parisiens de la classe ouvrière se déguisaient et passaient du temps à danser, boire et manger des galettes pendant la soirée.

Comme d’autres œuvres de Renoir, le Bal du Moulin de la Galette jette un regard typiquement impressionniste sur la vie réelle. Il montre une richesse dans la forme, une fluidité dans le coup de pinceau, et une lumière vacillante.

De 1879 à 1894, la peinture fait partie de la collection du peintre français Gustave Caillebotte. A sa mort, la toile est cédée à l’Etat, afin de régler les droits de succession. De 1896 à 1929, le tableau est exposé dans le musée du Luxembourg à Paris puis, à partir de 1929, au Musée du Louvre, jusqu’à ce qu’il soit transféré au Musée d’Orsay en 1986.

Avis personnel sur le tableau

Étant donné que nous l’avions déjà étudié nous connaissions le tableau. Tout d’abord, il semble vivant grâce à la foule, ce qui donne du mouvement et de la vie à la scène. Les couleurs nous paraissent très peu chaleureuses et attrayantes, alors que dans le tableau, les personnages sont heureux ; Renoir a réalisé un beau contraste dans les couleurs et les éléments du tableau. Le tableau semble représenter une perspective réaliste car il reflète bien une scène quotidienne de l’époque de Renoir.

2ndes Littérature et société

 

 

Un viaje sobre el sol

Par défaut

Du 5 au 10 Mars 2017, 47 élèves de Premières et Terminales du lycée sont partis en voyage scolaire à Madrid avec leurs enseignants, Mes Boudonnet, Ledresseur, M. Leforestier et Mme Marquez, assistante d’Espagnol. Les élèves étaient logés en famille à Madrid.

Dimanche 6 mars, vers 15h00, 47 élèves accompagnés d’enseignants ont pris le bus pour un voyage de 17h00 qui les a conduit à Madrid. Ils ont passé 6 jours, hébergés en famille d’accueil où ils ont pu exercer leur espagnol.

Découverte de trois villes Madrid, Tolède et Ségovie.

La visite du Palais royal

A Madrid, les élèves ont pu découvrir le centre ancien, le Palais royal, le Centre Reine Sofia, le Musée Prado. Les élèves ont aussi profité de la gastronomie espagnole en dégustant des tapas qu’ils avaient eux-mêmes réalisés lors d’un atelier. Puis ils ont découvert un autre incontournable de la culture espagnole : la tauromachie en visitant les Arènes Las Ventas et le musée Taurin.

L’atelier tapas

Les lycéens ont découvert Tolède sous le soleil lors d’un rallye, sans oublier la visite du Musée Greco.

Le séjour s’est achevé à Ségovie où les jeunes ont visité la Cathédrale, l’Aqueduc, le quartier juif et l’Alcazar.

L’Aqueduc de Ségovie

Jeudi 9 mars, 20 heures, les flériens montent dans le bus. Ils arrivent devant le lycée 1230kms plus tard des souvenirs plein la tête.

L’équipe du journal

©Isabelle Ledresseur

« Paquetages » ou l’invitation au voyage …

Par défaut

Dans le cadre du partenariat avec le réseau d’espaces art actuel « Panorama », la galerie d’art du lycée accueille depuis le 19 janvier et ce jusqu’au 19 février l’exposition Paquetages d’Elisabeth Querbes.

En ce moment, la galerie d’art est remplie d’œuvres pour le moins étranges : sur les tables, il y a des ‘‘sandwichs’’ composés de tableaux, de coussins, couvertures, bonnets, ceintures, écharpes, fleurs artificielles et châles enroulés, tandis que sur les murs, il y a des canevas (sortes de tableaux, mais la peinture est remplacée par des fils de coton) encadrés.

Il faut se pencher un peu plus sur ces œuvres pour remarquer les détails : en effet, les sandwichs sont eux aussi composés en partie de canevas. Ces œuvres, appelées paquetages, ont été réalisées afin d’évoquer des sacs à dos de randonneurs.

Quand on se penche sur les canevas exposés au mur, on s’aperçoit qu’ils sont à l’envers : on voit les nœuds de fabrication, ce qui leur donne un aspect particulier. Ces œuvres sont appelées Allers et retours.

Elizabeth Querbes est née le 22 février 1959 à Alençon et a passé sa jeunesse en Normandie. Diplômée en arts plastiques (Master et CAPES) Elle expose régulièrement des œuvres d’art depuis 1996. En général, le sujet de ses œuvres est les bagages.

L’équipe du journal